Ce ne sont jamais les autres qui nous brisent le cœur mais bien nous-mêmes. Effectivement, personne ne peut nous ‘faire’ quoi que ce soit puisqu’il n’y a personne d’autre dans notre esprit que nous-mêmes.

C’est une vérité qui est lourde à porter parce qu’elle nous rend 100% responsables de nos émotions et de notre vie. Lorsque nous l’acceptons, nous ne pouvons plus jamais dire… ‘c’est de sa faute’. Chose difficile à faire dans un monde où l’on nous a toujours appris que les autres étaient à blâmer pour ce qu’on pouvait ressentir.

En fait, ce sont toujours nos pensées et nos propres jugements qui génèrent nos émotions. Ce sont nos émotions qui nous font souffrir. Ce qui nous ramène au point de départ. Les autres ne sont pas à l’intérieur de nous pour créer nos émotions. Tout provient à 100% de nous-mêmes.

Dans cet article je partage 8 manières dont tu brises ton propre coeur et dont tu n’as peut-être pas conscience.

Après tout, le bonheur aussi ne peut provenir que de soi-même. Pour le cultiver il est nécessaire de prendre conscience de ces choses que nous faisons contre nous.

1 Continuer de fréquenter les personnes qui te font du mal

Nous l'avons tous fait à un moment donné ou un autre dans notre vie. Continuer de fréquenter ces personnes qui nous blessent continuellement. Que ce soit par leur manque d’encouragements, à travers leurs paroles blessantes, leurs moqueries ou autre.

Il se peut que ces personnes soient de la famille ou qu’elles soient au boulot ou dans notre entourage proche. Des fois, nous n’avons pas le choix que de les voir. Lorsque c’est la famille ou des collègues de boulot par exemple.

Soit nous nous forçons à les fréquenter pour éviter les représailles, soit nous acceptons de nous faire écraser par manque d'estime de soi ou soit nous devenons à notre tour désagréables envers les autres.

Mais vient un moment où il nous faut faire un choix. Celui de diminuer, voire de cesser ces fréquentations qui nous blessent. Ce n’est pas facile à faire, mais ça en vaut largement la peine. Parce que vivre une vie mal entourée n’est pas une vie. Au final ce ne sont pas ces personnes qui sont à blâmer mais nous-mêmes dans le sens où nous acceptons de nous faire traiter ainsi.

2 Ne pas oser te lancer

Ne pas oser se lancer à la poursuite de nos rêves est l’une des choses qui nous font le plus souffrir. Pour tellement de raisons. Cela peut nous rendre aigris, jaloux, envieux, colériques ou encore déprimés.

Je suis de celles qui pensent que nos rêves ne nous sont jamais donnés par hasard. Au contraire, ils sont là pour nous montrer le chemin. Si nous pouvions être suffisamment courageux pour les suivre. Nos rêves ne correspondront pas toujours aux attentes de notre entourage et ils n’auront pas toujours un sens. Et pourtant ils sont là pour une bonne raison, que nous ne pouvons découvrir généralement qu’une fois que nous les concrétisons.

Le vrai problème vient lorsque nous abandonnons nos rêves, car en faisant cela, nous abandonnons une partie de nous-mêmes en même temps.

C’est également un conditionnement culturel, celui de faire passer les besoins des autres avant les siens au nom de ‘l’honneur’. Mais il n’y a vraiment pas grand chose d’honorable à briser son propre cœur pour pouvoir répondre aux attentes des autres.

3 Ne pas t’affirmer

Celle-ci rejoint le point 1. Car oui, ne pas s’affirmer signifie que nous acceptons continuellement que les autres piétinent notre espace personnel. Et pire encore lorsque nous pensons que ‘ce n’est pas si grave’.

J’ai écrit tout un article à ce sujet: comment affirmer tes limites personnelles aux autres

tellement celui-ci est important. S’affirmer est une forme de respect et d’amour envers soi. Et chaque fois que nous nous effaçons face aux autres et que nous mettons nos propres besoins de côté, nous nous déshonorons en même temps. Les autres ne feront que reproduire ce que nous nous faisons à nous-mêmes.

4 Refuser d’aller de l’avant après un échec

Celle-ci n’est pas facile du tout, car effectivement selon l’ampleur de notre déception, il peut être très difficile de se relever. Pourtant, lorsque nous nous refusons à aller de l’avant suite à un ‘échec’, c’est un peu comme creuser un trou et décider d’y rester après être tombés par terre.

En réalité, l'échec n’existe pas. Ce sont nos jugements concernant ce qui aurait dû se passer qui font que nous jugeons une situation d’échec. Dire ‘j'ai échoué' est un jugement.

 Et c’est quelque chose qui peut être vraiment très très lourd à porter. Alors qu’en fait, tout est une expérience et chacune de nos expériences est conçue pour nous porter exactement là où nous avons besoin d’être.

Beaucoup d’entrepreneurs très connus ont d’ailleurs dit que ce sont leurs ‘échecs’ qui leur ont permis de trouver le succès. La seule différence est qu’ils ne se sont jamais contentés de baisser les bras et qu’ils ont continué d’avancer même contre toute attente.

5 Continuer une relation avec une personne que tu n’aimes plus

Oui, rester en couple parce que…. alors qu’on n'aime plus son partenaire est une grande preuve de désamour. Pour soi d’abord et pour son partenaire qui vit dans le mensonge. Fut un temps où il était honorable de se ‘forcer’ à rester en couple même si l’on ne s’aimait plus. Au moins ça ‘faisait bien' pour la famille et pour soi-même.

Mais quoi de pire que de rester avec une personne avec qui les choses ne progressent plus?! Lorsque nous choisissons de faire cela, nous nous fermons aux possibilités de trouver l’amour véritable. Pas juste pour nous, mais également pour notre conjoint.

Ne mérite-t-il pas cela?

Lorsque la relation d'un couple n'évolue plus, elle n’est, dès lors, plus bénéfique. La vérité est que si une chose n'est pas bénéfique pour une personne, elle ne le sera pas non plus pour l'autre personne.

Le fonctionnement de l'univers est ainsi. Lorsqu'une chose est bénéfique pour une personne elle l'est pour tout le monde, parce que nous sommes tous liés. MÊME si cela crée des situations douloureuses et inconfortables. Ce qui crée la douleur est notre résistance face à une situation plutôt que la situation en elle-même.

6 Se donner du tort

Se donner du tort est un grand fardeau à porter qui est, en plus de cela, complètement inutile. Car se donner du tort n’arrange jamais les choses ni nos émotions. J’ai écrit un article complet sur le sujet: comment arrêter de se donner du tort.

C’est facile de le constater. Prends l’exemple d’une personne qui a ‘mal agit’ et qui choisit (oui c’est un choix) de se donner du tort. Le comportement de cette personne sera très différent d’une autre personne qui aura fait la même chose, mais qui choisira d’aller de l’avant et de se pardonner et d’apprendre ses leçons.

En plus de cela, l’émotion du tort est un véritable poison pour le corps. Il augmente l’hormone du stress dans le corps, ce qui peut engendrer différents types de maladies dans le futur.

7 Se juger

Que celui qui ne se juge pas lève la main?… Oui cela ne m’étonne pas. Juger est l’une des grandes dysfonctions de notre société. Nous avons ce point de vue que nous ‘devons’ ou ‘devrions’ juger et en plus de cela, nous le justifions comme quelque chose de bien et de tout à fait normal.

Mais le jugement c’est aussi comme jeter du venin sur les autres ‘pour leur bien’. Mais bon nous ne parlons pas des autres. Mais de nous. Forcément lorsque nous le faisons aux autres nous sommes voués à nous le faire à nous-mêmes.

D’ailleurs, les personnes les plus critiques envers les autres sont aussi les personnes les plus critiques envers elles-mêmes. C’est un cercle vicieux.

Juger et condamner n’est ni positif ni bénéfique pour soi. Puisque cela consiste à se faire du mal. Certaines personnes pensent que le jugement est nécessaire pour l’amélioration. Mais ce qui pousse véritablement une personne à s’épanouir sont les encouragements. Les jugements eux, détruisent l'estime de soi.

8 Ne pas accepter les choses telles quelles sont

Comme l’explique Eckhart Tolle, l’un des maîtres spirituels de notre temps, c’est de la pure folie que de ne pas accepter ce qui est, puisque c’est.

Eckhart explique qu’il est inutile de se ‘battre’ contre ce qui est et que nous n’avons que trois options dans ces cas-là:

  • accepter la situation totalement
  • la changer
  • la quitter

Mais beaucoup d’entre nous ne voulons ni accepter, ni changer, ni nous retirer de ces situations que nous avons du mal à accepter. Et en faisant cela, nous brisons notre propre cœur. Car oui, refuser d’accepter ce qui est est la cause ultime de notre souffrance.

Bien sûr, aucune des habitudes mentionnées dans cette liste n’est facile à changer, mais c’est justement pour cela que nous choisissons dans la plupart des cas de perpétuer ces ‘mauvaises’ habitudes plutôt que de prendre le taureau par les cornes et de changer.

J'entends tout le temps dire, ‘oui mais c'est pas si facile que ça'. Il ne s’agit pas que les choses soient faciles. Il n'est jamais question de facilité, ‘facile' est un confort illusoire qu'on préfère croire par peur de changement. Il s’agit de reconnaître où l’on se maltraite soi-même et de faire le choix de changer ces habitudes afin de créer une vie meilleure pour soi et donc meilleure pour tous.

Ça n’est toujours qu’un choix.

8 façons dont tu brises ton propre coeur sans le savoir

Et toi, te reconnais-tu dans l'une de ces habitudes? 

SaveSave

SaveSaveSaveSaveSaveSave

SaveSave

Mets-moi un like pour que je sache si tu as aimé cet article

Tiffany
Coucou par ici! Nous c'est Tiffany & Josh. Nous sommes un couple de blogueur. Nous avons quittés nos boulots pour nous lancer dans ce défis fou! Creer notre vie comme nous l’entendons. Tu trouveras des idées et des astuces que nous avons testés et que nous pensons utiles pour améliorer certains aspects de nos vie. Nous sommes là pour t'encourager à créer une vie qui t'inspire! Blogging | Lifestyle | Livres | Voyages | Vie en couple | Argent

Laisser un commentaire