10 conseils pour être bien quand tout va mal

10 conseils pour être bien quand tout va mal

J’ai hésité à écrire cet article et à le publier car le thème est un peu sombre dans un certain sens. C’est vrai que c’est quand même plus agréable de se plonger dans des lectures qui sont légères et positive. Pourtant une partie de moi pense toujours que si un article aide au moins une personne, même qu’une seule, alors il aura fait son travail. Donc j’espère qu’il sera utile pour toi ou peut-être pour quelqu’un que tu connais.

Dans cet article je partage avec toi 10 vérités qui t’aiderons si tu traverse une période un peu tumultueuse, à te recentrer et surtout à te faire prendre conscience que quoiqu’il arrive dans ta vie, tu as le choix, celui d’être bien malgré les difficultés présente.

Ça nous arrive à toutes, d’être fasse à des challenges personnels, que se soit dans une relation amoureuse, qu’il s’agisse de tensions familiales, d’un sentiment de frustration de ne pas savoir ou on en ai dans sa vie, ou d’un événement passé que l’on ne parvient pas à pardonner et à surmonter. On tente de les ignorer tandis que dans les moments les plus durs, on admet ardemment que c’est à cause de tout ça qu’on est pas heureuse aujourd’hui ou qu’on ne pourra pas l’être dans le futur.

On se bat pour preserver l’histoire qui entoure notre malaise, on develop les habitudes qui vont engendrer et perpetuer notre mal-être, (la mal-bouffe, les depenses excessives, fumer, des plaintes en continu etc). On justifie pourquoi c’est comme ça, on défend nos points de vue qui sont ceux qui nous garde si malheureuse, on estime que ça n’aurait pas du et on revit continuellement les scenarios mentale qui nous gache la vie.

On est désespérée d’être bien, on aimerais juste être libérer de ce mal-être qui nous ronge de l’intérieur et pourtant on continue, des fois sans s’en rendre compte de se rendre les choses compliqués soi-même.

Je parle d’expérience, combien de fois je me suis rendu mal, angoissé, déprimé pour des situations qui me semblais insurmontables. Je ne m’étais pas rendu compte de mon engagement à être et a préserver ce mal-être… jusqu’au jour ou, j’en ai eu assez. Assez d’être à la merci des circonstances extérieurs sur lesquels je n’avais aucun contrôle, j’en avais assez de subir mon quotidien et surtout j’en avais assez de ne pas être bien. Car je m’étais imaginé que la vie était un parcours serein et que s’il y avait des obstacles que quelque chose n’allait pas.

Puis j’ai compris ma première leçon.

Que c’est une erreur de penser que si les choses ne se passe pas comme on l’avait décidé, que quelque chose va mal.

C’est en m’engageant à vouloir être bien que certaines vérités se sont révélés et que ma vie c’est transformé, petit à petit sans même que je m’en rende compte que ça changeait. J’ai lu des dizaines de livres, écoutes des centaines de podcast et regardés des séminaires à n’en plus finir sur le sujet.

Comment etre bien même quand la vie ne se déroule pas comme ‘prévu’.

Si tu veux savoir à quoi tu t’es engagé, c’est très simple, regarde ta vie, elle te le devoilera.

Voici ce que j’ai appris…

Faire le choix

J’ai longtemps resisté cette vérité, après tout comment peut-on être bien lorsque les choses autours de nous se passe mal. Je me defendais avec l’excuse que ‘je ne peux pas faire semblant d’etre bien si il y’a ce probleme qui me tracasse’.

Mais faire le choix d’être bien, ne veut pas dire ‘faire semblant’. Faire le choix d’être bien, c’est admettre qu’il y’a un problème, quel qu’il soit ET que malgré cela, on choisit quand même de faire les choses qui vont nous pousser à nous sentir bien.

Choisir d’être bien c’est choisir consciemment de ne pas subir la vie, de ne pas être une victime. C’est se respecter suffisamment pour se donner les moyens de créer du bien-être pour soi, malgré tout ce qui peut se passer en dehors.

Le choix d’être bien est un pouvoir énorme que nous avons mais que beaucoup d’entre nous ignore, parce qu’on est convaincue qu’être bien est une conséquence de ce qui se passe en dehors de nous, alors que ce n’est pas le cas. Etre bien n’est pas une conséquence, c’est un choix.

Être focalisé

Lorsque nous sommes fasses à des challenges, il est important de rester focalisé sur les choses qu’on désir vraiment, comme par exemple, se sentir bien. Nous avons tous un désir inné de nous sentir bien, si bien que tous nos choix (conscients et inconscients) sont régis par cette croyance que si on le fait, on se sentira bien. Maintenant, que tu sais que c’est un désir profond en toi, focalise ton attention sur ces choses qui t’aiderons à être bien et débarrasse toi des distractions.

Les distractions peuvent êtres aussi subtils que le fait de vouloir se plaindre auprès des copines, vouloir penser  à ce problème encore et encore dans sa tête. Lorsqu’on est focalisé on sait dès lors que l’objectif est le bien-être…quoiqu’il en soit.

Être discipliné 

Ce n’est pas un parcours facile que de rester concentré sur son bien-être lorsque les choses nous tirailles de l’extérieur. Ça demande un engagement en soi envers soi. Etre discipliné envers son bien-être signifie que même lorsqu’on a pas envie de choisir d’être bien, on le fait. On continue de marcher sur le parcours du bien-être même si tout est difficile.

Ce qui compte n’est pas d’être discipliné pour accomplir tout le parcours, mais simplement de rester discipliné pour cet instant ci. Ne chercher pas à brûler les étapes, le seul instant sur lequel vous devez vous focalisez est celui de maintenant. Un pas à la fois.

Prendre sa responsabilité

Être bien c’est aussi prendre la responsabilité de son bien-être. Qu’est-ce que ça veut dire? Ça signifie qu’on arrête de chercher à blâmer les autres pour notre mal-être. Certes les autres auront peut-être agit différemment de ce que vous estimez qu’ils auraient du agir. Il reste néanmoins que chacun est libre de faire ce qu’il a à faire et que votre bien-être n’est pas leur responsabilité, mais la votre.

Personne n’est responsable de notre bien-être.

Pas même nos parents, nos conjoints, nos amis ou la société.

Donner la responsabilité aux autres pour notre bien-être est un mécanisme inconscient de défense pour ne pas avoir à prendre la responsabilité de soi. C’est aussi le meilleur moyen pour rester en mode de ‘victime’ car si ce n’est pas de votre faute alors ça fait de vous une victime et ça vous donne aussi la brillante excuse de ne pas ‘pouvoir’ être-bien puisque ça ne dépend pas de vous.

Pourtant être-bien est un choix.

Ais confiance

Pour développer son bien-être, il faut avoir confiance. Confiance en soi et confiance en la vie. Il faut se rappeler qu’il existe quelque chose de plus grand qui guide tout notre univers vers une évolution. Car, il n’existe pas de ‘hasard’, ou de ‘coup de chance’ dans l’univers. Tout est orchestré parfaitement par une magie divine (dieu, l’univers, la source etc).

En quoi est-ce que ça à avoir avec les challenges de notre vie? Tout à vrai dire. Car il n’existe pas non plus de ‘mal-chance’ ou de situation qui ne ‘devraient pas être’. L’univers nous guide vers notre propre expansion personnel au travers de nos challenges. Le fait d’avoir confiance nous permet de surmonter ces challenges plus rapidement et avec plus d’aisance plutôt que de les traîner derrière nous durant des mois ou des années.

Lâche prise

Lacher prise sur les choses qui ne sont plus bénéfiques pour toi, que se soit dans ta façon de penser, que se soit lâcher prise avec les points de vues fixes que tu as, sur comment les choses devraient se passer, ou que se soit certaines habitudes qui ne t’aides plus à te sentir bien, ou encore dans tes fréquentations. Lâche prise.

Arrêter de vouloir tout contrôler et de vouloir que les choses se passent comme tu l’as décidé. Être bien c’est accepter que les choses se passerons comme elles doivent se passer même si ce n’est pas ce qu’on souhaite.

Garde un regard innocent

Etre-bien c’est aussi choisir de regarder les choses comme si c’était la première fois, avec un esprit de curiosité plutôt qu’avec un esprit de ‘je sais déjà comment ça va se passer’. Cultive en toi cet esprit de débutant, car un esprit de débutant c’est aussi un esprit qui est ouvert aux nouvelles choses. C’est un esprit qui n’est pas conditionné par un passé.

Mais comment avoir un regard innocent sur sa vie, sur les challenges de sa vie? C’est plus facile qu’on ne le pense, par exemple au lien d’aller dans la conclusion, un regard innocent ira dans la question.

>et si je faisais ça, qu’est-ce qu’il se passerait?

Plutot que ‘de toute façon si je fais ça, c’est sure que …..’

Cherche à aborder les situations comme si c’était la première fois.

Définis tes priorités

Quand tout va mal, c’est important de se rappeler quels sont nos priorités et souvent. Nous sommes entourés de distractions en plus de nos obligations quotidiennes, ajouter à ça des challenges de vie et on peut très rapidement ne plus se rappeler pourquoi on fait ce qu’on fait.

Définis tes priorités, c’est à dire les choses qui comptent le plus dans ta vie et soit clair avec toi même. Un moyen efficace  de se rappeler ses priorités  que j’utilise est de les relire le matin au réveil et le soir avant de dormir. Ça me permet de me refocaliser sur les choses importantes, car se sont ces choses qui nécessite mon attention, tout ce qui n’est pas sur cette liste n’a pas la priorité.

Modifie ton environnement

Être bien c’est aussi créer un environnement qui est propice à son bien-être. C’est être sélective sur ses fréquentation, il peut s’agir de personnes ou de lieux. Choisir d’être-bien, c’est choisir d’être bien entouré.

A quoi bon s’engager à être bien et continuer à voir ces personnes qui nous démoralises ou dont la compagnie ne nous est pas bénéfique. Il ne s’agit pas forcement de couper les contactes, mais peut-être de minimiser le temps passé avec ces personnes ou dans ces lieux et de rechercher la compagnie et les endroits qui s’alignent avec notre bien-être.

Plus haut je disais que les autres ne sont pas responsables de notre bonheur, vrai, mais il s’agit ici de prendre conscience de ce qui nous fait du bien et ce qui ne nous fait pas beaucoup de bien.

Lorsqu’on s’entoure de personnes qui se plaignent, qui critique ou encore des personnes dites ‘à problème’, on a tendance à soi-même mimiquer les habitudes et les comportements des autres. C’est un phénomène normal, on adopte la conscience collective du groupe qu’on fréquente.

Tu deviens comme les cinq personnes que tu fréquentes le plus.

Faire ce qu’il faut faire pour améliorer son environnement pour qu’il reflète ce qu’on espère dans la vie.

Être courageuse

Choisir d’être bien lorsqu’on est face à toutes nos difficultés demande du courage. En fait ça demande d’être courageuse face à ces obstacles. Malgré les incertitudes, malgré les craintes, malgré les angoisses, chercher la force en soi d’aller de l’avant. Car s’engager à être bien quand tout va mal demande beaucoup de courage. C’est une chose d’être bien quand tout va plutôt bien dans sa vie, s’en ai une autre de s’engager à maintenir son bien-être quand tout va mal.

Ce que je sais, c’est que si tu es arrivé jusqu’à la fin de cet article, c’est que du courage tu n’en manque pas, que tu es courageuse assez pour chercher comment surmonter tes challenges. Et je tiens à te féliciter, saches que tu n’es pas seule, saches que même si c’est très difficile en ce moment, que tu as ce qu’il faut en toi pour continuer ton parcours, aussi compliqué qu’il paraisse et que du courage tu en as déjà beaucoup. Je tenais seulement à te le rappeler.

Regarde devant. Toujours devant.

Lorsque regarder en arrière ne nous interresse plus,

On est sur le bon chemin. 

Est-ce que tu as trouvé cet article utile? Dis moi dans les commentaires la notion qui ta le plus interpellé.

A propos Tiffany

Coucou par ici! Nous c’est Tiffany & Josh.
Dans ce blog, tu trouveras des astuces de blogueurs et des conseils pour t’aider dans ta vie quotidienne.
Nous sommes là pour t’inspirer et t’encourager à créer la vie que TU aimes.

Livres | Voyages | Nature | Vie en couple

Voir tous les articles

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

je m'abonne à la newsletter